Accueil Actualités Modèle de Réussite: Sanfang Mohamar Cissé, directeur général du groupe “Notre Vision”...

Modèle de Réussite: Sanfang Mohamar Cissé, directeur général du groupe “Notre Vision” un exemple á suivre

3778
0
Quel Modèle de réussite! Quel modèle de patriote! Ce guinéen qui décide de renoncer au confort de l’Occident et aux privilèges du Groupe Apple pour mettre son expertise et ses compétences au service de ses compatriotes. Sanfang Mohamar CISSÉ, est un modèle de cadre réfléchi et respectueux des vertus du savoir vivre et faire. Il est rentré au bercail pour donner un coup de pouce au secteur privé.
Aujourd’hui,  il est le patron du Groupe Notre Vision, évoluant dans les travaux publics. la logistique et l’immobilier. Nous sommes allés à sa rencontre. lisez!
Guineemining.info:  Présentez –vous!
Sanfang Mohamar Cissé: c’est un honneur qui m’est fait à travers cette interview que vous avez bien voulue accorder  de ma modeste personne. Soyez-en remerciés et c’est hautement apprécié.
Je suis Sanfang Mohamar CISSE, le Directeur Général de “ Groupe Notre Vision”, un groupement de 6 entreprises à expertises différentes, évoluant depuis une dizaine d’années dans divers domaines, dont les BTP, la Logistique et l’Immobilier. Et comme son nom puisse bien l’illustrer, GNV est née d’un devoir citoyen, une ambition de visionnaires au service du développement durable du continent africain, depuis la réalité de notre chère Guinée.
Je suis également consultant et spécialiste en Développement International (Développement Durable/Communautaire) et en questions de Changement Climatique. Ce sont des questions sur lesquelles j’ai eu à travailler pendant de très longues années et que je continue d’ailleurs, d’où mes interventions à l’émission le club des mines depuis plus de 5 ans, comme consultant. Par ailleurs, je conseille et participe aux programmes de renforcement de capacités des communautés riveraines des zones minières et les décideurs sur une meilleure prise en charge de l’environnement, à travers mon cabinet de  formation SAGE-Consulting Services, mais aussi sur ces thématiques qui sont très importantes à la réussite du mariage entre notre quête pour de meilleures conditions de vie et la protection de nature, qui est notre source de vies.
Vous me permettrez de vous dire que j’ai eu la chance de vivre ailleurs, sous d’autres cieux, sur la décision de mes parents de continuer mes études en Europe. Et donc, une fois suffisamment de formations académiques finies ici et là, de Rome à Dublin, en passant par Paris et Bale. J’ai eu l’opportunité de travailler pour un grand nombre de multinationales américaines depuis Dublin. Sans aucune intention de faire la publicité d’une quelconque entreprise, IBM, eBay, Amazon, Starwood, MicroSoft, Accenture et Apple sont quelques unes de ces multinationales pour lesquels j’ai travaillé comme Administrateur, Analyste Financier, Gestionnaires de Comptes, Conseiller en Développement d’Affaires. Ce sont des informations que vous voudrez bien vérifier auprès de ces structures, si toutefois cela vous tentait en tant que journalistes…je vous en donnerai tous les droits.
Pendant les six dernières années qui ont précédé ma décision de revenir servir notre pays la Guinée, pour lui apporter cette grande expérience ailleurs.. je travaillais au siège européen du Groupe Apple comme gestionnaire, responsable de la gestion des relations avec les partenaires. Chez MicroSoft je gérais le portefeuille WECA (west-east-central-africa), une équipe responsable des travaux de recouvrement des honoraires de consultants Microsoft dans toute l’Afrique francophone. C’était une autre grande opportunité pour moi de bénéficier de certaines réalités de gouvernements, d’entreprises privées et d’institutions politiques et financières du continent africain, depuis mon bureau de Dublin, en République d’Irlande.
Guineemining.info:  est-ce qu’on peut savoir,  c’est quoi le développement durable?
Sanfang Mohamar Cissé: le Développement Durable, ou le développement soutenable est une approche du développement qui est née d’une prise de conscience collective de la nécessité d’intégrer le social, l’écologie en nos efforts de recherche d’une vie économique meilleure. Ces éléments doivent être au coeur de tous les aspects de notre vie, du développement personnel au développement des communautés. Bref le développement de toute nation qui se veut soutenable et visionnaire. C’est en cela  justement que  s’inscrit la grande ambition du développement durable et c’en est rien d’autre que de réussir à poser des actes qui perdureront dans le temps, pour servir de façon responsable tous les besoins sociaux, économiques et écologiques des présentes générations, sans compromettre ceux des générations futures en toute responsabilité et en toute productivité.
Guineemining.info:  et  le changement climatique ?
Sanfang Mohamar Cissé: le changement climatique ou le dérèglement climatique est un processus de variation du climat global depuis la révolution industrielle et du fait des activités humaines causant l’émission des gaz à effets de serre, entre-autres dans l’atmosphère, causant ainsi la modification de la composition de l’atmosphère terrestre.
Par curiosité intellectuelle et pour me faire une idée de ce qu’en est de cette préoccupation d’ordre global, ici en Guinée, je me suis amusé à voyager pendant les 3 derniers weekends à Boké, Fria et Boffa. Je dois dire que ma découverte fut un mélange de sentiments de pitié, de colère, de regret, d’ignorance et d’abandon sur la majorité des visages. Le dérèglement climatique est entrain de prendre corps de ce côté et si l’Etat ne renforçait pas son autorité sur cette question dans les meilleurs délais, pour une stricte et rigoureuse application des politiques relatives au respect de l’environnement et des communautés, dans le cadre de l’industrie minière, nous assisterons sans armes à une importante perte de l’activité agricole dans ces zones, dont la conséquence ne sera rien d’autre que plus de pauvreté.
Je ne doute point qu’on a de bonnes politiques réfléchies en ce sens, mais leur application fait défaut par endroit, malgré la volonté de l’Etat de bien faire.
Vous savez les industries sont différentes, contrairement aux autres industries qui ont le choix de se poser ici ou  là, l’industrie minière par exemple, c’est une industrie qui s’installe forcement dans les zones où il y’a une forte minéralisation et ces espaces se retrouvent dans la majorité des cas habités par une population riveraine qui y aura vécu pendant toute une vie. Alors quand ces bonnes initiatives d’exploitation minière arrivent; la logique du développement soutenable qui prend en compte la nature et le social, pendant une intervention économique, que ces communautés soient informées, accompagnées dans les différentes mutations et transitions qui naissent de la présence des miniers.
Ce qui peut être déplorable dans la plupart du temps, est le fait qu’on ne prenne jamais assez de temps de réflexion sur un nombre d’importantes choses pour l’avenir de nos pays, telles l’élaboration des politiques censées régir le secteur minier et activités connexes. Au contraire, nous sommes dans des interventions qui ne soient de l’émanation d’une quelconque statistique et sans études préalables, ni supports réalistes pouvant servir de lignes directrices à travers une stratégie pour l’atteinte d’un objectif quelconque.
Alors, pour ce qui est de l’exemple du secteur minier, l’essentiel voudrait bien que le cadre juridique, social, écologique et économique régissant les activités soit disponible et accessible à tous les acteurs miniers de ce pays. Je suppose, à mon avis, que cela ferait déjà un excellent début pour ce secteur qui représente depuis des années une source importante de revenus pour notre trésor national, malgré toutes ces conséquences socio-écologiques qui deviennent  d’année en année importantes et préoccupantes.
Guineemining.info:  alors la dégradation vient d’où ?
Sanfang Mohamar Cissé: elle vient du fait qu’on veuille imposer un autre fonctionnement à la nature de par certaines de nos interventions qui ne lui sont pas compatibles, telles les feux de brousse, la déforestation, l’exploitation minière inconsciente des communautés et l’environnement, etc, ou qu’on ne veuille pas la réhabiliter, en prendre soins après dérégler son fonctionnement naturel. Donc, cette question trouve en partie sa réponse dans la précédente, sur ce qu’est le changement climatique.
Guineemining.info: quel doit être le rôle de l’Etat dans la lutte contre la dégradation de l’environnement ?
Sanfang Mohamar Cissé: Il y’a dégradation très poussée de l’environnement qui prend forme dans nos pays, une problématique d’ordre mondial, une préoccupation non des moindres dans le sillage de tous les défis dont nos Etats ont la lourde responsabilité de relever. Il y a une dynamique d’approches et de mécanismes inscrits dans les accords et conventions internationaux relatifs à la protection de l’environnement, au changement climatique, permettant à chaque Etat d’au mieux s’en approprier pour de meilleurs résultats.
La grande solution, pour un premier temps, c’est au niveau des politiques, combien réfléchies et combien intégrées aux réalités locales elles sont, mais aussi et surtout des conditions, qui est une autre importante étape de cette recherche de réussite. Donc, avoir une bonne politique est une chose, mais réussir l’objectif véhiculé demande un accompagnement administratif et un cadre juridique à travers un mécanisme de suivi et de contrôle, afin d’assurer une adhésion totale et donc un strict respect pour la nature et ces communautés.
Guineemining.info: donc pour vous,  il faut penser à l’après mine ?
Sanfang Mohamar Cissé: c’est pendant les toutes premières études d’un projet d’extraction minière, qu’une structure qui se veut soutenable et inclusive doit intégrer le volet respect environnement, le volet prise en compte de l’avis des communautés riveraines, de leur indemnisation, du renforcement de leurs capacités. Cela s’appelle “réussir l’avenir depuis hier”, car tout est à suffisance pris en compte en amont dans le cadre d’une intervention humaine aussi importante sur la nature, l’environnement que l’industrie minière.
Cette attitude attendue de toute intervention de cette nature, relève de la responsabilité sociale des entreprises, qui est un concept en pleine promotion pour assurer une cohabitation réussie entre entre interventions économiques, communautés capables, reconnues et une nature toute heureuse d’une différente présence.
Guineemining.info:  la notion du contenu local, qu’est-ce que cela vous dit ?
Sanfang Mohamar Cissé: ah oui ce concept on entend tellement en parler par ici, ma foi, le contenu local ce n’est pas quelque chose qu’on décrète. C’est un comportement, c’est un état d’esprit, une attitude qui émanerait d’une décision personnelle, d’une prise de conscience du niveau individuel au collectif sur le comment vivre, à travers ce que je porte, ce que j’achète, ce que mange tout en gardant à l’esprit l’objectif final qui est moral et économique.  À mon mariage, ma tenue et celle de ma femme furent conçues par madame, avec des matières locales, finies par un grand couturier guinéen. C’est un bel exemple d’un état d’esprit du contenu local.
Dire vaguement de produire et consommer guinéen, ou de faire bénéficier aux entreprises locales les opportunités de marchés, sans éducation psychologique de masse sur le concept, sans avoir préalablement procéder à la création de meilleures conditions de compétitivité et autres moyens d’accompagnement, n’aura aucun effet et deviendra de ces grandes valeurs bâclées à travers un de ces décrets, qui vient créer de la confusion sur comment s’y prendre.
Guineemining.info:  vous êtes dans le BTP, dans la logistique, est qu’il vous arrive de  faire des routes minières
Sanfang Mohamar Cissé: a ce stade, en tant que directeur général de ‘’Groupe Notre Vision’’ je n’ai pas encore eu l’opportunité de bénéficier de la confiance du département qui a charge de ce secteur, mais je ne doute point de la capacité et la crédibilité de GNV qui ne tarde pas à être de la base de données de cet important département. Je veux parler du département des mines.
Pour une société qui existe seulement depuis 2008 dans l’environnement socio-économique qui est une réalité connue de tous, nous sommes  très fiers du chemin parcouru et au nombre de projets dans notre portefeuille, très satisfaits et rassurés des feedbacks de nos clients et partenaires. Ces nivaux de satisfactions clients sont l’illustration d’une gestion réussie, intégrée de toutes les attentes de nos clients et partenaires. Par ailleurs, le GNV est au service du développement de la Guinée, à travers son implication aux efforts d’entretien, de réhabilitation et de construction du grand réseau routier national. Des routes nationales, préfectorales et communautaires, des ouvrages, des bâtiments publics, des travaux de couloirs miniers et des travaux de forages industriels sont entre autres certaines interventions de Groupe Notre Vision pour le développement de notre pays.
L’Etat est notre principal client à ce stade, on n’a pas encore de marchés avec le ministère des mines, mais bien entendu avec quelque structures minières avec lesquelles nous sommes en discussion pour des marchés de routes et de la logistique.
Guineemining.info:   est-ce que vous avez soumissionné  à un appel d’offre venant du secteur minier relevant de votre compétence ?
Sanfang Mohamar Cissé: pour être sincère, pas au niveau du ministère des mines, mais oui avec certaines structures privées dans ce secteur. Encore une fois je pars du principe à me faire bénéficier des marchés sur la base de mes compétences. Quand on a travaillé ailleurs dans des multinationale comme Apple, on y développe une certaine maturité intellectuelle, une culture du travail et une certaine de rigueur que je ne voudrais pour rien au monde monnayer au dépens de la compétence que je promeus depuis toujours pour mon pays.
Guineemining.info: : et si on vous demandait de proposer un projet d’électrification dans les zones minières, qu’est-ce vous en diriez?
Sanfang Mohamar Cissé: cette question est la bienvenue. J’allais présenter le groupe sur ses capacités d’intervention et sur les différents domaines de compétences. Alors de par ma présence à la tête de ce groupe, vous pouvez imaginer, c’est une autre façon de gérer. C’est une gestion axé sur les résultats et la totale satisfaction de nos clients et partenaires. À GNV, c’est la grande vision, soutenue par une mission claire et des valeurs humaines. Nous avons réussi à développer un réseau de partenaires à travers le continent et même au-delà afin de bénéficier d’une différente approche à travers des échanges d’expériences et de gestions communes de projets. GNV est un groupement de BTP, de Logistique et d’Immobilier qui ambitionne à être des 5 meilleures entreprises de ce secteur à l’horizon 2023 et se projette pour une certification ISO l’année prochaine afin d’être en adhésion avec les exigences internationales.
Guineemining.info: Merci!
Sanfang Mohamar CISSE,
C’est moi qui vous remercie de cette invitation et du service que vous rendez à notre Guinée à travers cette émission, le club des mines.
C’est un énorme plaisir de partager ces moments avec vous.
Entretien réalisé par Thierno Mamoudou DIALLO
Quel Modèle de réussite! Quel modèle de patriote! Ce guinéen qui décide de renoncer au confort de l’Occident et aux privilèges du Groupe Apple pour mettre son expertise et ses compétences au service de ses compatriotes. Sanfang Mohamar CISSÉ, est un modèle de cadre réfléchi et respectueux des vertus du savoir vivre et faire. Il est rentré au bercail pour donner un coup de pouce au secteur privé.
Aujourd’hui,  il est le patron du Groupe Notre Vision, évoluant dans les travaux publics. la logistique et l’immobilier. Nous sommes allés à sa rencontre. lisez!
Guineemining.info: Présentez –vous!
Sanfang Mohamar Cissé: c’est un honneur qui m’est fait à travers cette interview que vous avez bien voulue accorder  de ma modeste personne. Soyez-en remerciés et c’est hautement apprécié.
Je suis Sanfang Mohamar CISSE, le Directeur Général de “ Groupe Notre Vision”, un groupement de 6 entreprises à expertises différentes, évoluant depuis une dizaine d’années dans divers domaines, dont les BTP, la Logistique et l’Immobilier. Et comme son nom puisse bien l’illustrer, GNV est née d’un devoir citoyen, une ambition de visionnaires au service du développement durable du continent africain, depuis la réalité de notre chère Guinée.
Je suis également consultant et spécialiste en Développement International (Développement Durable/Communautaire) et en questions de Changement Climatique. Ce sont des questions sur lesquelles j’ai eu à travailler pendant de très longues années et que je continue d’ailleurs, d’où mes interventions à l’émission le club des mines depuis plus de 5 ans, comme consultant. Par ailleurs, je conseille et participe aux programmes de renforcement de capacités des communautés riveraines des zones minières et les décideurs sur une meilleure prise en charge de l’environnement, à travers mon cabinet de  formation SAGE-Consulting Services, mais aussi sur ces thématiques qui sont très importantes à la réussite du mariage entre notre quête pour de meilleures conditions de vie et la protection de nature, qui est notre source de vies.
Vous me permettrez de vous dire que j’ai eu la chance de vivre ailleurs, sous d’autres cieux, sur la décision de mes parents de continuer mes études en Europe. Et donc, une fois suffisamment de formations académiques finies ici et là, de Rome à Dublin, en passant par Paris et Bale. J’ai eu l’opportunité de travailler pour un grand nombre de multinationales américaines depuis Dublin. Sans aucune intention de faire la publicité d’une quelconque entreprise, IBM, eBay, Amazon, Starwood, MicroSoft, Accenture et Apple sont quelques unes de ces multinationales pour lesquels j’ai travaillé comme Administrateur, Analyste Financier, Gestionnaires de Comptes, Conseiller en Développement d’Affaires. Ce sont des informations que vous voudrez bien vérifier auprès de ces structures, si toutefois cela vous tentait en tant que journalistes…je vous en donnerai tous les droits.
Pendant les six dernières années qui ont précédé ma décision de revenir servir notre pays la Guinée, pour lui apporter cette grande expérience ailleurs.. je travaillais au siège européen du Groupe Apple comme gestionnaire, responsable de la gestion des relations avec les partenaires. Chez MicroSoft je gérais le portefeuille WECA (west-east-central-africa), une équipe responsable des travaux de recouvrement des honoraires de consultants Microsoft dans toute l’Afrique francophone. C’était une autre grande opportunité pour moi de bénéficier de certaines réalités de gouvernements, d’entreprises privées et d’institutions politiques et financières du continent africain, depuis mon bureau de Dublin, en République d’Irlande.
Guineemining.info: est-ce qu’on peut savoir,  c’est quoi le développement durable?
Sanfang Mohamar Cissé: le Développement Durable, ou le développement soutenable est une approche du développement qui est née d’une prise de conscience collective de la nécessité d’intégrer le social, l’écologie en nos efforts de recherche d’une vie économique meilleure. Ces éléments doivent être au coeur de tous les aspects de notre vie, du développement personnel au développement des communautés. Bref le développement de toute nation qui se veut soutenable et visionnaire. C’est en cela  justement que  s’inscrit la grande ambition du développement durable et c’en est rien d’autre que de réussir à poser des actes qui perdureront dans le temps, pour servir de façon responsable tous les besoins sociaux, économiques et écologiques des présentes générations, sans compromettre ceux des générations futures en toute responsabilité et en toute productivité.
Guineemining.info: et  le changement climatique ?
Sanfang Mohamar Cissé: le changement climatique ou le dérèglement climatique est un processus de variation du climat global depuis la révolution industrielle et du fait des activités humaines causant l’émission des gaz à effets de serre, entre-autres dans l’atmosphère, causant ainsi la modification de la composition de l’atmosphère terrestre.
Par curiosité intellectuelle et pour me faire une idée de ce qu’en est de cette préoccupation d’ordre global, ici en Guinée, je me suis amusé à voyager pendant les 3 derniers weekends à Boké, Fria et Boffa. Je dois dire que ma découverte fut un mélange de sentiments de pitié, de colère, de regret, d’ignorance et d’abandon sur la majorité des visages. Le dérèglement climatique est entrain de prendre corps de ce côté et si l’Etat ne renforçait pas son autorité sur cette question dans les meilleurs délais, pour une stricte et rigoureuse application des politiques relatives au respect de l’environnement et des communautés, dans le cadre de l’industrie minière, nous assisterons sans armes à une importante perte de l’activité agricole dans ces zones, dont la conséquence ne sera rien d’autre que plus de pauvreté.
Je ne doute point qu’on a de bonnes politiques réfléchies en ce sens, mais leur application fait défaut par endroit, malgré la volonté de l’Etat de bien faire.
Vous savez les industries sont différentes, contrairement aux autres industries qui ont le choix de se poser ici ou  là, l’industrie minière par exemple, c’est une industrie qui s’installe forcement dans les zones où il y’a une forte minéralisation et ces espaces se retrouvent dans la majorité des cas habités par une population riveraine qui y aura vécu pendant toute une vie. Alors quand ces bonnes initiatives d’exploitation minière arrivent; la logique du développement soutenable qui prend en compte la nature et le social, pendant une intervention économique, que ces communautés soient informées, accompagnées dans les différentes mutations et transitions qui naissent de la présence des miniers.
Ce qui peut être déplorable dans la plupart du temps, est le fait qu’on ne prenne jamais assez de temps de réflexion sur un nombre d’importantes choses pour l’avenir de nos pays, telles l’élaboration des politiques censées régir le secteur minier et activités connexes. Au contraire, nous sommes dans des interventions qui ne soient de l’émanation d’une quelconque statistique et sans études préalables, ni supports réalistes pouvant servir de lignes directrices à travers une stratégie pour l’atteinte d’un objectif quelconque.
Alors, pour ce qui est de l’exemple du secteur minier, l’essentiel voudrait bien que le cadre juridique, social, écologique et économique régissant les activités soit disponible et accessible à tous les acteurs miniers de ce pays. Je suppose, à mon avis, que cela ferait déjà un excellent début pour ce secteur qui représente depuis des années une source importante de revenus pour notre trésor national, malgré toutes ces conséquences socio-écologiques qui deviennent  d’année en année importantes et préoccupantes.
Guineemining.info: alors la dégradation vient d’où ?
Sanfang Mohamar Cissé: elle vient du fait qu’on veuille imposer un autre fonctionnement à la nature de par certaines de nos interventions qui ne lui sont pas compatibles, telles les feux de brousse, la déforestation, l’exploitation minière inconsciente des communautés et l’environnement, etc, ou qu’on ne veuille pas la réhabiliter, en prendre soins après dérégler son fonctionnement naturel. Donc, cette question trouve en partie sa réponse dans la précédente, sur ce qu’est le changement climatique.
Guineemining.info: quel doit être le rôle de l’Etat dans la lutte contre la dégradation de l’environnement ?
Sanfang Mohamar Cissé: Il y’a dégradation très poussée de l’environnement qui prend forme dans nos pays, une problématique d’ordre mondial, une préoccupation non des moindres dans le sillage de tous les défis dont nos Etats ont la lourde responsabilité de relever. Il y a une dynamique d’approches et de mécanismes inscrits dans les accords et conventions internationaux relatifs à la protection de l’environnement, au changement climatique, permettant à chaque Etat d’au mieux s’en approprier pour de meilleurs résultats.
La grande solution, pour un premier temps, c’est au niveau des politiques, combien réfléchies et combien intégrées aux réalités locales elles sont, mais aussi et surtout des conditions, qui est une autre importante étape de cette recherche de réussite. Donc, avoir une bonne politique est une chose, mais réussir l’objectif véhiculé demande un accompagnement administratif et un cadre juridique à travers un mécanisme de suivi et de contrôle, afin d’assurer une adhésion totale et donc un strict respect pour la nature et ces communautés.
Guineemining.info: donc pour vous,  il faut penser à l’après mine ?
Sanfang Mohamar Cissé: c’est pendant les toutes premières études d’un projet d’extraction minière, qu’une structure qui se veut soutenable et inclusive doit intégrer le volet respect environnement, le volet prise en compte de l’avis des communautés riveraines, de leur indemnisation, du renforcement de leurs capacités. Cela s’appelle “réussir l’avenir depuis hier”, car tout est à suffisance pris en compte en amont dans le cadre d’une intervention humaine aussi importante sur la nature, l’environnement que l’industrie minière.
Cette attitude attendue de toute intervention de cette nature, relève de la responsabilité sociale des entreprises, qui est un concept en pleine promotion pour assurer une cohabitation réussie entre entre interventions économiques, communautés capables, reconnues et une nature toute heureuse d’une différente présence.
Guineemining.info: la notion du contenu local, qu’est-ce que cela vous dit ?
Sanfang Mohamar Cissé: ah oui ce concept on entend tellement en parler par ici, ma foi, le contenu local ce n’est pas quelque chose qu’on décrète. C’est un comportement, c’est un état d’esprit, une attitude qui émanerait d’une décision personnelle, d’une prise de conscience du niveau individuel au collectif sur le comment vivre, à travers ce que je porte, ce que j’achète, ce que mange tout en gardant à l’esprit l’objectif final qui est moral et économique.  À mon mariage, ma tenue et celle de ma femme furent conçues par madame, avec des matières locales, finies par un grand couturier guinéen. C’est un bel exemple d’un état d’esprit du contenu local.
Dire vaguement de produire et consommer guinéen, ou de faire bénéficier aux entreprises locales les opportunités de marchés, sans éducation psychologique de masse sur le concept, sans avoir préalablement procéder à la création de meilleures conditions de compétitivité et autres moyens d’accompagnement, n’aura aucun effet et deviendra de ces grandes valeurs bâclées à travers un de ces décrets, qui vient créer de la confusion sur comment s’y prendre.
Guineemining.info:  vous êtes dans le BTP, dans la logistique, est qu’il vous arrive de  faire des routes minières
Sanfang Mohamar Cissé: a ce stade, en tant que directeur général de ‘’Groupe Notre Vision’’ je n’ai pas encore eu l’opportunité de bénéficier de la confiance du département qui a charge de ce secteur, mais je ne doute point de la capacité et la crédibilité de GNV qui ne tarde pas à être de la base de données de cet important département. Je veux parler du département des mines.
Pour une société qui existe seulement depuis 2008 dans l’environnement socio-économique qui est une réalité connue de tous, nous sommes  très fiers du chemin parcouru et au nombre de projets dans notre portefeuille, très satisfaits et rassurés des feedbacks de nos clients et partenaires. Ces nivaux de satisfactions clients sont l’illustration d’une gestion réussie, intégrée de toutes les attentes de nos clients et partenaires. Par ailleurs, le GNV est au service du développement de la Guinée, à travers son implication aux efforts d’entretien, de réhabilitation et de construction du grand réseau routier national. Des routes nationales, préfectorales et communautaires, des ouvrages, des bâtiments publics, des travaux de couloirs miniers et des travaux de forages industriels sont entre autres certaines interventions de Groupe Notre Vision pour le développement de notre pays.
L’Etat est notre principal client à ce stade, on n’a pas encore de marchés avec le ministère des mines, mais bien entendu avec quelque structures minières avec lesquelles nous sommes en discussion pour des marchés de routes et de la logistique.
Guineemining.info:   est-ce que vous avez soumissionné  à un appel d’offre venant du secteur minier relevant de votre compétence ?
Sanfang Mohamar Cissé: pour être sincère, pas au niveau du ministère des mines, mais oui avec certaines structures privées dans ce secteur. Encore une fois je pars du principe à me faire bénéficier des marchés sur la base de mes compétences. Quand on a travaillé ailleurs dans des multinationale comme Apple, on y développe une certaine maturité intellectuelle, une culture du travail et une certaine de rigueur que je ne voudrais pour rien au monde monnayer au dépens de la compétence que je promeus depuis toujours pour mon pays.
Guineemining.info:: et si on vous demandait de proposer un projet d’électrification dans les zones minières, qu’est-ce vous en diriez?
Sanfang Mohamar Cissé: cette question est la bienvenue. J’allais présenter le groupe sur ses capacités d’intervention et sur les différents domaines de compétences. Alors de par ma présence à la tête de ce groupe, vous pouvez imaginer, c’est une autre façon de gérer. C’est une gestion axé sur les résultats et la totale satisfaction de nos clients et partenaires. À GNV, c’est la grande vision, soutenue par une mission claire et des valeurs humaines. Nous avons réussi à développer un réseau de partenaires à travers le continent et même au-delà afin de bénéficier d’une différente approche à travers des échanges d’expériences et de gestions communes de projets. GNV est un groupement de BTP, de Logistique et d’Immobilier qui ambitionne à être des 5 meilleures entreprises de ce secteur à l’horizon 2023 et se projette pour une certification ISO l’année prochaine afin d’être en adhésion avec les exigences internationales.
Guineemining.info: Merci!
Sanfang Mohamar CISSE,
C’est moi qui vous remercie de cette invitation et du service que vous rendez à notre Guinée à travers cette émission, le club des mines.
C’est un énorme plaisir de partager ces moments avec vous.
Entretien réalisé par Thierno Mamoudou DIALLO