Accueil Non classé L’ONU exhorte l’Arménie et l’Azerbaïdjan à poursuivre le dialogue

L’ONU exhorte l’Arménie et l’Azerbaïdjan à poursuivre le dialogue

341
0

Photo ONU/Mark Garten
Le Secrétaire général des Nations Unies, 

Le chef de l’ONU reste profondément préoccupé par les informations faisant état de la poursuite des hostilités dans la zone du conflit du Haut-Karabakh.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a dit « appuyer pleinement » l’appel lancé par les coprésidents du Groupe de Minsk (Etats-Unis, France et Russie) de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en faveur d’un cessez-le-feu humanitaire immédiat.

Un tel appel au cessez-le-feu avait été convenu à Moscou le 10 octobre, et confirmé ultérieurement à Paris le 17 octobre et à Washington, le 25 octobre. Cet appel est contenu dans la déclaration publiée samedi par les coprésidents du Groupe de Minsk  à l’issue de leurs réunions à Genève avec les ministres des affaires étrangères de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan.

« Le Secrétaire général reste profondément préoccupé par les informations faisant état de la poursuite des hostilités, qui continuent d’affecter les civils », a dit son porte-parole dans un communiqué publié samedi. M. Guterres a condamné toutes ces attaques et réaffirmé que les deux parties ont l’obligation, en vertu du droit international humanitaire, de prendre le plus grand soin d’épargner et de protéger les civils et les infrastructures civiles dans la conduite des opérations militaires.

« Le Secrétaire général appelle les parties à mettre en œuvre, de bonne foi et de toute urgence, les mesures concrètes qu’elles sont convenues de prendre en facilitant les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, ainsi que leurs engagements antérieurs », a dit son porte-parole.

Le chef de l’ONU exhorte les parties à continuer de s’engager dans un dialogue de fond et à intensifier leurs efforts avec la facilitation des coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE pour parvenir à un règlement pacifique et durable du conflit