Accueil Actualités Le HCR a besoin de 147 millions de dollars pour aider des...

Le HCR a besoin de 147 millions de dollars pour aider des dizaines de milliers d’Éthiopiens réfugiés au Soudan

442
0

© UNHCR/Will Swanson
Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, rencontre des réfugiés d’Ethiopie à la frontière avec le Soudan.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a déclaré avoir besoin de 147 millions de dollars pour aider jusqu’à 100.000 personnes ayant fui la région éthiopienne du Tigré vers le Soudan voisin, a indiqué lundi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR.

Plus de 43.000 personnes ont fui de l’autre côté de la frontière pour échapper aux combats en Éthiopie ces dernières semaines, dont près de la moitié sont des enfants.

M. Grandi a souligné que l’accueil des réfugiés par le Soudan était un exemple pour la communauté internationale et il a appelé à un soutien international pour renforcer ses efforts.

« Le gouvernement du Soudan a maintenu la frontière ouverte dans la meilleure tradition d’hospitalité africaine et soudanaise et je tiens à le féliciter comme exemple à la communauté internationale. Mais le gouvernement du Soudan a besoin de beaucoup d’aide », a-t-il déclaré lors d’une visite de quatre jours dans la région.

Dans son appel de fonds, le HCR déclare prévoir que le nombre de réfugiés atteigne un total de 100.000 d’ici avril 2021. Dans le pire des cas, cet afflux pourrait s’élever à 200.000 personnes.

Le HCR a indiqué vendredi qu’il avait commencé à acheminer par avion l’aide aux réfugiés, en envoyant le premier des quatre avions de ravitaillement à Khartoum. Un deuxième vol devait apporter lundi depuis Dubaï 100 tonnes d’assistance, notamment des couvertures, des lampes solaires, des moustiquaires, des bâches en plastique, des tentes et des entrepôts préfabriqués.

Une aide pour gérer la crise au cours des six prochains mois

L’appel de fonds de 147 millions de dollars vise à financer les efforts du HCR, des Nations Unies et de la communauté humanitaire pour aider le Soudan à gérer la crise au cours des six prochains mois.

Au cours de sa visite, M. Grandi a rencontré le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok et d’autres représentants du gouvernement à Khartoum, et il s’est entretenu avec des réfugiés à la frontière. Beaucoup d’entre eux ont dit qu’ils voulaient rentrer chez eux dès qu’ils seront en sécurité, selon le HCR.

M. Grandi s’est également dit préoccupé par la situation à laquelle sont confrontés près de 100.000 réfugiés érythréens hébergés par l’Éthiopie dans la région du Tigré.

« L’Éthiopie est un pays très hospitalier pour les réfugiés, mais maintenant qu’ils sont pris dans ce conflit, nous n’avons pas accès à eux », a-t-il déclaré.

Dans un autre rapport, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a déclaré que le manque de financement l’avait contraint à réduire les rations pour les réfugiés en Afrique de l’Est et que le PAM en Éthiopie avait un besoin urgent de 209 millions de dollars pour aider 6,2 millions de bénéficiaires de décembre 2020 à mai 2021.

Le PAM a déclaré que les combats entre les forces de défense nationale éthiopiennes et le Front de libération du peuple du Tigré avaient déplacé plus de 100.000 civils, y compris ceux qui avaient fui vers l’est du Soudan depuis le 4 novembre