Accueil Actualités Le chef de l’ONU appelle à une détermination renouvelée pour éliminer les...

Le chef de l’ONU appelle à une détermination renouvelée pour éliminer les armes chimiques

455
0

OIAC
Des inspecteurs de l’OIAC vêtus de combinaisons de protection collectent des échantillons lors d’un exercice.

Dans un message commémorant la Journée du souvenir dédiée à toutes les victimes de la guerre chimique, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a vivement engagé lundi la communauté internationale à éliminer les armes chimiques dans le monde.

« Aujourd’hui, renouvelons notre engagement sans équivoque en faveur de la Convention sur les armes chimiques et notre soutien à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) », a exhorté M. Guterres.

« Rien ne saurait justifier l’emploi de ces armes abjectes. Nous devons rester unis et déterminés à empêcher leur emploi et la menace de leur emploi. Nous ne pouvons nous laisser gagner par l’indifférence », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a encore fait valoir que « l’utilisation de telles armes, où que ce soit, par qui que ce soit et en toutes circonstances, est intolérable et constitue une grave violation du droit international ».

Il a également souligné que l’impunité pour l’utilisation d’armes chimiques est inacceptable.

Le chef de l’ONU a aussi jugé impératif que ceux qui utilisent, ou ont utilisé, des armes chimiques soient identifiés et tenus pour responsables. « C’est la seule façon d’assumer notre responsabilité morale envers les victimes de la guerre chimique », a-t-il souligné.

Des inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) examinent des obus. Photo OIAC

Évaluer les progrès

Dans son message, le Secrétaire général a déclaré que la Journée du souvenir est l’occasion de rendre hommage aux victimes de ces armes inhumaines, d’évaluer les progrès réalisés dans la prévention de toute utilisation future et de renouveler la détermination à les éliminer à travers le monde.

« Rendons hommage aux victimes de la guerre chimique en nous engageant à reléguer ces armes terribles aux pages de l’histoire », a exhorté M. Guterres.

La Journée du souvenir dédiée à toutes les victimes de la guerre chimique est célébrée chaque année le 30 novembre ou, le cas échéant, le premier jour de la session ordinaire de la Conférence des États parties à la Convention.

En plus de rendre hommage aux victimes de la guerre chimique, la Journée exhorte les pays à exclure complètement la possibilité de l’utilisation d’armes chimiques par la mise en œuvre de la Convention sur les armes chimiques

Selon l’OIAC, l’organe d’application de la Convention, plus de 98% de tous les stocks d’armes chimiques déclarés par les États détenteurs ont été détruits sous la vérification de l’OIAC