Accueil Actualités Le chef de l’ONU appelle à la mobilisation pour faire de la...

Le chef de l’ONU appelle à la mobilisation pour faire de la prochaine conférence sur le climat à Glasgow un succès

802
0

Un système de mini-réseau solaire en Érythrée alimente deux villes rurales et les villages environnants.

Après le résultat décevant de la Conférence sur le climat à Madrid (COP25) en décembre 2019, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi à la mobilisation pour faire de la prochaine conférence à Glasgow (COP26) un succès.

« La COP25 a été une déception. À la COP26, nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre un autre retour en arrière », a dit le chef de l’ONU lors d’une réunion du Groupe des amis du climat au siège de l’ONU à New York.

Selon lui, l’un des principaux objectifs est de renforcer l’ambition de tous les pays. « Les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre ont la responsabilité de montrer la voie – pourtant les signaux politiques sont inquiétants », a-t-il dit.

« Nous devons mettre fin à la dépendance au charbon, qui est particulièrement préoccupante en Asie de l’Est, du Sud et du Sud-Est ainsi que dans plusieurs autres régions », a-t-il ajouté. « Pourtant, à un moment où nous devrions éliminer progressivement les combustibles fossiles, nous voyons encore trop de plans énergétiques nationaux dépendant du charbon et de nouvelles centrales au charbon ».

« Nous n’avons pas non plus commencé à progresser pour mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles. Nous devons prendre des mesures audacieuses pour éviter les investissements dans les combustibles fossiles », a encore dit M. Guterres, qui a également noté « un retard important pour fixer un prix sur le carbone dans la plupart des pays du monde ».

Le Secrétaire général a souhaité que l’on arrive bientôt au moment « où il est largement admis qu’il n’est plus rentable d’investir dans l’économie grise ou brune ».

Selon lui, l’une des façons d’afficher des progrès consiste à mettre en œuvre les initiatives convenues lors du Sommet Action Climat de septembre 2019 à New York en matière de résilience et d’adaptation, et d’action dans les secteurs de l’énergie, des transports et des infrastructures.

M. Guterres a aussi appelé à profiter de plusieurs réunions dans les mois à venir pour poursuivre la mobilisation, citant en particulier la conférence sur le transport durable en mai, la conférence sur les océans en juin et la conférence sur la biodiversité en octobre.

« Au cours des mois à venir, nous devons rétablir la confiance. À la COP26, nous devons combler l’écart entre ce dont les gens ont besoin et ce qui se passe à la table des négociations », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU.