Accueil Actualités Guinée :  la SMB   présente les résultats de l’étude d’impact environnemental de son chemin de...

Guinée :  la SMB   présente les résultats de l’étude d’impact environnemental de son chemin de fer 

690
0

La société minière de Boké a rendu publique les résultats de l’étude d’impact environnemental et social de  son  projet de chemin  de fer long d’un distance de près de 140km reliant les mines de Santou et  Houda (Telemelé) au port de Dapilon dans la région de Boké.

Selon le directeur général de la société minière de Boké, cette étude d’impact environnemental et social de ce  projet de construction de cette infrastructure d’évacuation de la bauxite des permis miniers de Santou et Houda a duré près d’une année ».

«  Nous sommes là pour assister  à la restitution par nos consultants de cette étude en présence d’un comité qui s’appelle le CTAE qui va valider . Cette validation va permettre l’élaboration d’un plan de gestion environnementale qui va nous permettre le monitoring ,l’ensemble du suivi et évaluation des impact  pendant la phase construction et d’utilisation du chemin de fer » Frederick BOUZIGUE , directeur général de la SMB

Pour  les responsables du cabinet ayant réalisé cette études toutes les dispositions sont prises pour minimiser les impacts de la construction de ce cette voie ferrée sur les espèces animales et Végétales

« Il y’a des impacts mineurs parce que lorsque vous regardez  tout au long des 135Km de chemin de Dapilon dans la sous –préfecture de Kalaboui  à Santou et Houda dans la préfecture de Telemelé , en aucun cas les rails traversent une tête de sources d’eau .Les tête de source d’eau ne sont pas sur le tracé du chemin de fer. Par exemple à Kourakoto dans la sous –préfecture de Daramagnaky (Telemelé) , on  a prévu un bassin d’eau qui servira de filtre pour les eaux de ruissellement avant qu’elles ne se déversent dans le lit du cours d’eau voisin  » Dabo Alseny directeur des opération de la société d’expertise environnementale et sociale

 

« On a regardé le fond du  rapport, on a formulé nos observations en tenant compte du code de l’environnement et de ses textes d’application. Partant de là, on a demandé au consultant de nous expliquer un certain nombre de point contenu dans le rapport. sur ce points que nous avons discuté et le consultant français a démontré la formule qu’il a utilisé pour évaluer les impacts modéré ,fort etc.  .Le deuxième point c’est le plan de gestion environnementale, sa structure ne semble pas être conventionnelle .IL y’a beaucoup d’élément qui entrent dans la préparation d’une étude d’impact .Nous lui avons signifié cela et il a  promis de prendre en compte .Donc c’est après cette étape que nous avons validé les résultats de cette  étude sous réserve de la correction des points que nous avons soulevés   »  Sidiki CONDE directeur du BGEEE.

Ce projet construction de ce chemin de fer d’une valeur de plus de 1  milliards de dollars pourrait commencer dans un bref délai et la société promet la construction d’une raffinerie d’alumine à Katougouma dans la préfecture de Boké.

Mamoudou DIALLO

Tel : +224622720120