Accueil Actualités Covid-19 : le nombre de cas en Europe trois fois plus important...

Covid-19 : le nombre de cas en Europe trois fois plus important que durant le pic de mars (OMS)

234
0

La ville de Bergame, dans le nord de l’Italie, pendant la pandémie de Covid-19

À l’approche de l’hiver dans l’hémisphère nord, les cas de Covid-19 augmentent dans le monde, en particulier en Europe, alerte, vendredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« La semaine dernière, le nombre de cas signalés en Europe était presque trois fois plus élevé que lors du premier pic de mars », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’un point de presse virtuel organisé depuis Genève.

Alors que les pays élargissent les mesures pour contenir le virus, « de nombreuses personnes sont naturellement fatiguées des perturbations que la pandémie cause à leur vie et à leurs moyens de subsistance », a reconnu le Dr. Tedros.

Bien que le nombre de décès signalés en Europe la semaine dernière soit bien inférieur à celui de mars, les hospitalisations sont en augmentation. De nombreuses villes ont déclaré qu’elles atteindront leur capacité en lits de soins intensifs dans les semaines à venir.

« Chaque lit d’hôpital occupé par un patient atteint de la Covid-19 est un lit qui n’est pas disponible pour quelqu’un d’autre souffrant d’une autre affection ou maladie, comme la grippe », a prévenu le Dr. Tedros.

Chaque année, jusqu’à 3,5 millions de cas graves de grippe saisonnière sont enregistrés dans le monde et jusqu’à 650.000 décès d’origine respiratoire.

Au cours de l’hiver de l’hémisphère sud de cette année, le nombre de cas de grippe saisonnière et de décès a été inférieur à la normale en raison des mesures mises en place pour contenir la Covid-19. « Mais nous ne pouvons pas supposer qu’il en sera de même pendant la saison grippale de l’hémisphère nord », a prévenu le chef de l’OMS.

La grippe et la Covid-19 présentent de nombreux symptômes similaires

La co-circulation de la grippe et de la Covid-19 peut présenter des défis pour les systèmes de santé et les établissements de santé, alerte l’OMS, car les deux maladies présentent de nombreux symptômes similaires.

Pour cette raison, l’agence onusienne travaille avec les pays pour adopter une approche holistique de la préparation, de la prévention, du contrôle et du traitement de toutes les maladies respiratoires, y compris la grippe et la Covid-19.

« Bon nombre des mêmes mesures efficaces pour prévenir la Covid-19 sont également efficaces pour prévenir la grippe, y compris l’éloignement physique, l’hygiène des mains, la couverture de la toux, la ventilation et les masques », a rappelé le Dr. Tedros. « Et bien que nous n’ayons pas encore de vaccin sûr et efficace contre la Covid-19, nous avons des vaccins sûrs et efficaces contre la grippe ».

L’OMS recommande la vaccination antigrippale pour cinq groupes cibles : les femmes enceintes, les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents, les personnes âgées, les agents de santé et les enfants.

« Ces groupes restent des cibles importantes pour la vaccination contre la grippe », a insisté le Directeur général. « Cependant, l’un des défis auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés est que la demande de vaccins antigrippaux peut dépasser l’offre dans certains pays ».Le Groupe stratégique consultatif d’experts sur l’immunisation de l’OMS a recommandé que, parmi les cinq groupes à risque, les agents de santé et les personnes âgées soient les groupes les plus prioritaires pour la vaccination contre la grippe pendant la pandémie du Covid-19.

Un autre outil sous-utilisé est l’utilisation d’antiviraux pour traiter les personnes atteintes de grippe. « Nous encourageons tous les pays à utiliser tous les outils à leur disposition », a dit le Dr. Tedros.