Accueil Actualités Boké-Mines : Le Consortium SMB-Winning débloque plus de 10 milliards de francs guinéens...

Boké-Mines : Le Consortium SMB-Winning débloque plus de 10 milliards de francs guinéens pour les compensations à Kolaboui et Malapouya

913
0

La cérémonie s’est déroulée dans la matinée du mardi 21 janvier 2020 à Dapilon (Kolaboui), en présence des autorités sous-préfectorales et des présidents des districts concernés : Ariboya 1 et 2, Botéguéria, MIssidé, Kaban’a, Kolèle, Gnankolia, Dannaya, Nabala, Garaya, Sèguèya, Tafougué et Diassya. Cette nouvelle compensation fait suite à la réalisation d’une ligne de chemin de fer dans le cadre du Projet Boffa-Boké. Cette somme est destinée aux trois habitants de la sous-préfecture de Malapouya ainsi qu’au 157 autres de la Commune Rurale de Kolaboui.

Le paiement de ces fonds intervient aux lendemains de la validation du rapport d’études d’impact environnemental et social du chemin de fer. Selon les estimations, les travaux liés à la construction du chemin de fer génèreront quelques milliers d’emplois pour la région et permettra également de soutenir le développement d’autres secteurs avec notamment la mise en place d’un corridor agricole.

Durant la cérémonie, le responsable de l’équipe des inventaires du consortium, Djiba Kéita a sensibilisé les bénéficiaires à l’esprit d’entreprise et à transformer ses fonds en investissements productifs.

En effet, pour certains responsables communautaires, « les communautés doivent tout mettre en œuvre pour s’illustrer dans la création des richesses pouvant les rendre autonomes sur le plan économique, en anticipant l’après-mines. Ces montants doivent être mis à contribution pour lutter contre la pauvreté et l’exode rural en créant des opportunités d’emplois dans la région ».

Représentant de l’autorité préfectorale, Golouna Gbénmou, en charge de la direction de l’Agriculture de Boké, considère de son côté que « cet argent doit être réparti entre l’entretien de la famille, l’achat des vêtements et la construction des maisons familiales ».

Amara Somparé, l’un des bénéficiaires estime que « le soutien du Consortium pour mettre en place des activités génératrices de revenus (AGR) est le bienvenu. C’est ainsi et seulement ainsi que la région aura un développement véritablement durable et diversifié ».