Accueil Actualités Boké-Gaoual un enfer pour les usagers de la route.

Boké-Gaoual un enfer pour les usagers de la route.

1088
0

La région Boké-Gaoual un enfer pour les usagers de la route. de Boké est très riche grâce à sa diversité culturelle, ethnique mais aussi ses ressources naturelles. Toutefois, c’est aussi la région la plus pauvre en terme de développement dans sa globalité. Aujourd’hui, certaines de ses préfectures souffrent de désenclavement. C’est le cas de Gaoual et de Koundara.


Pour faire le constat et nous rendre à l’évidence, nous avions pratiqué la route Boké-Gaoual, une piste de 185km, on a pu faire 12h-13h de route.  Après 61 ans d’indépendance, cette  route internationale Boke -Gaoual n’a jamais connu une couche de bitume, et la traversée est plus qu’un calvaire pour les usagers et un véritable parcours de combattant sur une distance de 185 kilomètres.
Cette route enregistre tant de fatalités pour les usagers qui la pratique. Souvent nous assistons à des attaques à main armée, des biens emportés  et parfois même des morts d’hommes.  Les nombreux cas  d’accident de circulation sont aussi au rendez-vous par faute d’entretien.

Malgré l’engagement de l’entretien de points critiques sur le tronçon, aujourd’hui le risque est de trop  élevé sur cette route internationale. Pour certains usagers si rien n’est fait avant la saison hivernale de 2020, Gaoual sera coupé du reste de la Guinée.

Pour les s usagers de cette route, c’est une  triste réalité d’être témoin au XXIéme  siècle, en voyant une préfecture à l’image de Gaoual comme si nous étions à l’ère de la pierre taillée. Pourtant, Gaoual est une localité minière et de surcroit  une zone de production agricole ainsi qu’une préfecture qui se trouve à carrefour entre la Guinée, la Guinée Bissau, Sénégal et la Gambie.



Gaoual a besoin d’infrastructures routières pour le bien de ses populations et de l’ensemble du peuple de Guinée.